Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : GREC (Groupe de Réflexion Entre Catholiques)
Sujet : Merci, cher Ennemond,
Date : 2008-09-29 12:22:20

d'avoir entrepris ce périlleux exercice de résumer cette première rencontre liturgique sur l'application du Motu Proprio.

C'était une première, donc un exercice difficile qui n'avait jamais été publiquement existé, malgré la volonté de certains de nos amis à organiser ce type de rencontre...
En effet, les organisateurs ont pu réunir pour la première fois, des "ordis" et des "extras" selon l'heureuse formule de Daniel Hamiche, qui va nous permettre dorénavant d'éviter les qualificatifs de "conciliaires" et de "tradis".

A l'issue de la rencontre, les principaux organisateurs ont envisagé de faire une recension des interventions : elle devrait voir le jour, a priori...Ceux qui n'ont pas pu assister, pourront ainsi être complètement informés.

En ce qui concerne mon intervention que j'ai dû abréger très sérieusement, du fait qu'il était quasiment 18h30, je n'ai pas pu exprimer les points suivants :
- la nécessaire réconciliation entre tous les catholiques sous-entend une volonté de tous, malgré ou plûtôt grâce aux différents points de vue, de travailler avec une grande charité...Et là, les interventions de ceux qui m'ont précédées, particulièrement ceux qui ont parlé dans la première partie, montrent que cette rencontre est un premier pas, et qu'il y en a de nombreux à accomplir dans l'avenir, certains ayant fait montre d'une certaine provocation...

De plus, il n'y a pas une parfaite symétrie entre les "ordis" et les "extras", puisque la responsabilité et le pouvoir de décision sont dans les mains des "ordis" uniquement...Et là, je crois qu'il est important de rappeler les paroles du Saint Père aux évêques, dans sa lettre qui accompagnait le Motu proprio :

..."J’en arrive ainsi à la raison positive qui est le motif qui me fait actualiser par ce Motu Proprio celui de 1988. Il s’agit de parvenir à une réconciliation interne au sein de l’Eglise. En regardant le passé, les divisions qui ont lacéré le corps du Christ au cours des siècles, on a continuellement l’impression qu’aux moments critiques où la division commençait à naître, les responsables de l’Eglise n’ont pas fait suffisamment pour conserver ou conquérir la réconciliation et l’unité; on a l’impression que les omissions dans l’Eglise ont eu leur part de culpabilité dans le fait que ces divisions aient réussi à se consolider. Ce regard vers le passé nous impose aujourd’hui une obligation: faire tous les efforts afin que tous ceux qui désirent réellement l’unité aient la possibilité de rester dans cette unité ou de la retrouver à nouveau. Il me vient à l’esprit une phrase de la seconde épître aux Corinthiens, où Saint Paul écrit: « Nous vous avons parlé en toute liberté, Corinthiens; notre coeur s'est grand ouvert. Vous n'êtes pas à l'étroit chez nous; c'est dans vos coeurs que vous êtes à l'étroit. Payez-nous donc de retour; … ouvrez tout grand votre coeur, vous aussi ! » (2Co 6,11-13). Paul le dit évidemment dans un autre contexte, mais son invitation peut et doit aussi nous toucher, précisément sur ce thème. Ouvrons généreusement notre cœur et laissons entrer tout ce à quoi la foi elle-même fait place."...

Quand l'occasion nous est donnée de rappeler cela à ceux qui ont l'autorité et donc le pouvoir de décision, il faut le faire avec beaucoup de diplomatie et de charité...Je peux vous assurer que c'est fructueux ; dans le cadre de l'organisation de cette rencontre, nous en avons eu l'expérience à plusieurs reprises...

Concernant la fermeté nécessaire de certains dans les rangs des "extras", je suis d'accord avec Ennemond dans la mesure où, forts de nos convictions, nous mettons nos talents au service des "ordis", en leur faisant découvrir les richesses de la doctrine catholique, l'importance du respect de la forme extra qui n'est pas à interpréter et à mettre à notre sauce, mais à recevoir...Ce point est difficile dans la mise en oeuvre, mais possible...

Comme je l'ai dit en parlant de mon expérience personnelle, tout ce que nous avons reçu et que nous développons dans nos paroisses tradis depuis 30 ans, nous pouvons et nous devons - et ce plus facilement en tant que fidèle laïc - en faire profiter et le transmettre aux autres.
Ce n'est ni plus ni moins que la mise en pratique de la célèbre phrase de Saint Paul : "Tradidi quod et accepi", "j'ai transmis ce que j'ai reçu", qui nous est extrêmement familière dans les rangs "extra", puisque c'était la devise de Mgr Lefebvre.

Enfin, la phrase un peu rapide que j'ai prononcé, que je n'ai pu expliciter, lorsque j'ai proposé aux "extras" de sortir de leur ghetto (j'ai employé ce terme à dessein, pour faire un clin d'oeil aux "ordis"), aurait pu être complétée par le fait qu'il n'y a pas 36 manières de répandre la Bonne Parole : "Allez enseigner toutes les nations" a dit le Christ à ses apôtres.

Il nous faut faire connaître TRES CONCRETEMENT la richesse de la forme extra, chacun avec les talents qui sont les nôtres.

Pardonnez-moi de revenir sur mon propre cas, mais il est évident que la formation que j'ai reçu en chant sacré et liturgique, je me dois de la transmettre non seulement aux choristes du choeur que je dirige depuis 30 ans (ce qui a d'ailleurs contribué à ce qu'un certain nombre fonde des choeurs un peu partout en France), mais aussi à ceux qui ne connaissent rien à tout cela : l'expérience entreprise à Ste Jeanne de Chantal, à la demande du responsable du groupe extra depuis février 2008, montre que c'est indispensable, dans la mesure où notre devoir d'état nous le permet, d'aller former ceux qui sont appelés à avoir des responsabilités liturgiques dans les paroisses. Et de fait, une formation solide est indispensable pour cet exercice.

Enfin, j'ai pu exprimer, malheureusement en partie seulement, quelque chose de très important me semble t-il, c'est que cette première rencontre a permis d'ouvrir le débat publiquement sur "des sujets qui fâchent sans se fâcher", mais ne pouvait pas répondre à l'attente de ceux qui souhaitaient discuter des points doctrinaux ...
Avant de parler de sujets fondamentaux, il faut d'abord apprendre à se connaître, à s'apprivoiser, à s'entendre, à s'écouter : c'est l'expérience du GREC qui me permet d'affirmer que pour arriver à ce que tous aient ces dispositions nécessaires à la réconciliation, il faut du temps, de la patience et de la charité...
Je peux à ce sujet témoigner, en ayant entendu des réactions durant l'entracte, que la route est ouverte, mais qu'elle s'annonce longue...dans la mesure où chacun d'entre nous doit remettre en cause son mode de fonctionnement, souvent critique...Ce sera long, mais c'est possible...

MAD



La discussion

 Colloque sur le Motu Proprio, de Pepito [2008-09-28 19:27:01]
      on aimerait en savoir un peu plus, de Vassilissa [2008-09-28 20:21:14]
          Compte rendu du colloque, de Ennemond [2008-09-28 22:56:17]
              Commentaire personnel, de Ennemond [2008-09-28 23:00:47]
                  Merci, de Maïe [2008-09-29 13:28:55]
              Merci cher Ennemond, de auxiliumchristianorum [2008-09-28 23:08:33]
              erratum, de Ennemond [2008-09-28 23:36:21]
                  Erratum / Participants au colloque., de Fabien Leroux [2008-09-29 11:48:50]
                  merci du compte rendu d'Ennemond, de Luc Perrin [2008-09-29 13:09:16]
                      les liseurs aimeraient profiter de l'intégralité [...], de Presbu [2008-09-29 14:57:29]
                          quiproquo, de Luc Perrin [2008-09-29 17:19:31]
                              dévoilez-nous, cher Luc, vos interventions sur GR [...], de Presbu [2008-09-30 13:53:03]
                      Absolument d'accord, de Ennemond [2008-09-29 15:10:45]
                      "as a matter of course", de Ion [2008-09-29 17:05:46]
                          as a matter of course (rectificatif), de Luc Perrin [2008-09-29 17:33:27]
              Peut-on reprendre ce texte ?, de Polydamas [2008-09-28 23:44:37]
                  Bien sûr, de Ennemond [2008-09-28 23:51:13]
              Je me marre !!!, de Archange [2008-09-29 00:28:39]
                  L'offre crée la demande, de GDB [2008-09-29 02:13:49]
              "Paroisse personnelle", de Pumaj [2008-09-29 09:27:15]
                  Merci, cher Ennemond,, de GREC (Groupe de Réflexion Entre Catholiques) [2008-09-29 12:22:20]
                      dans les réflexions suscitées, de Chouette [2008-09-29 13:17:50]
                          les 3 donc 2 ans aujourd'hui, de Luc Perrin [2008-09-29 16:01:31]
                              Pourriez-vous mettre à notre disposition, de Chouette [2008-09-29 16:03:52]
                                  la limpidissime préface du cardinal C. Hoyos, de Luc Perrin [2008-09-29 16:59:24]
                      N'y a-t-il pas une certaine prétention ..., de Ion [2008-09-29 15:02:31]
                          Ma phrase manque d'explicitation, mais c'est une r [...], de Chouette [2008-09-29 15:17:04]
                              Que la forme extraordinaire ..., de Ion [2008-09-29 15:41:13]
              La nécessaire conversion, de Ion [2008-09-29 14:51:06]
                  Les deux missels ne sont pas traditionnels., de Wallenstein [2008-09-29 14:56:06]
                      C'est sans doute votre position ..., de Ion [2008-09-29 15:06:13]
                      Contribution du cardinal Ratzinger :, de Athanasios D. [2008-09-29 15:15:10]
                          Alors, fusion à venir ???, de Chouette [2008-09-29 15:20:50]
                              Oui, et surtout une fusion ..., de Ion [2008-09-29 15:47:50]
                      1 + 1 ne font pas deux !, de Armavir [2008-09-29 16:26:57]
                          P.S. j'ai assisté au colloque hier,, de Armavir [2008-09-29 16:29:56]
              Saint Josémaria Escriva, de Ismahel [2008-09-29 14:58:14]
                  ce n'est pas ce que j'ai dit ! (pour Ismahel), de Luc Perrin [2008-09-29 17:37:21]
                      Certes, mais avouez que ..., de Ion [2008-09-29 18:18:39]
                          un exemple gênant pour qui ?, de Luc Perrin [2008-09-30 15:18:47]