Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : Daniel vd
Sujet : Réponse à Pétrus
Date : 2005-01-28 21:50:03

Chers liseurs, cher Petrus,

Voici une étude qui va vous permettre de comprendre la perplexité des catholiques qui ont vécu le Concile Vatican II de 1962 à 1965.

Résumé préalable simplificateur à l'extrême:

Fraternité Saint Pie X :
Le Concile suivi par les autorités romaines a entraîné des décisions et des comportements libéraux qui ne sont pas toutefois hérétiques formels , et qui ne touchent pas à l'infaillibilité pontificale,
Or, on n'est pas tenu d'obéir à des décisions et des comportements libéraux non hérétiques formels et qui ne touchent pas à l'infaillibilité
Donc, on peut continuer notre ministère comme si tout allait bien sans suivre ces décisions et ces comportements critiquables et critiqués.
Nous ne nous attribuons pas de juridiction, donc nous ne sommes pas schismatiques, et un jour, les sanctions seront ANNULEES ( et non PAS LEVEES).

Communauté Ecclesia Dei :
Non, il faut demander l'autorisation pour ne pas suivre les décisions et les comportements découlant du Concile (car ils touchent à l'infaillibilité du magistère romain).
La Fraternité Saint Pie X est schismatique.

Toutefois, la dispute shismatiques-excommuniés v/ ralliés est en train de s'estomper car le temps fait son œuvre. Encore un peu, et nous pourrons peut-être nous réconcilier tout à fait quand les ultras de chaque bord auront perdu le pouvoir. CELA N'IMPLIQUERA PAS L'INDULT.

D'ailleurs, Mgr Camille PERL, secrétaire de la Commission Pontificale Ecclesia Dei, a précisé dans une lettre du 18 janvier 2003 :
« Dans un sens strict, vous pouvez accomplir votre devoir dominical en assistant à une messe célébrée par un prêtre de la Fraternité Saint Pie X. » S'il n'y a pas désir de se séparer du Souverain Pontife, « ce ne serait pas un péché » ; « Il semble qu'une modeste contibution à la quête à cette messe pourrait être justifiée. » (Ah ! Ces curés !)

Sédévacantistes :
1) De vraies autorités romaines infaillibles par définition ne peuvent poser des décisions et des comportements mauvais formellement hérétiques
Or les autorités romaines actuelles posent des décisions et des comportements mauvais formellement hérétiques
Donc les autorités romaines actuelles ne sont pas les vraies.
2) Et comme les décisions et comportements sont en matière infaillible, ceux qui disent que ces autorités sont vraies, doivent leur obéir … sinon ils nient l'infaillibilité pontificale et sont schismatiques et hérétiques.
Les prêtres qui ont eu des querelles avec Mgr Lefebvre à ce propos, ont beaucoup souffert. Nous espérons la paix.
Mais force est de constater, dans les prêches et les bulletins, que l'on parle très souvent du pape et même de la trahison de la Fraternité Saint Pie X. C'est souvent très agressif …

C'EST DONC UN GRAND DIALOGUE DE SOURDS PUISQUE L'APPRECIATION DU DOMAINE DE L'INFAILLIBILITE PONTIFICALE N'EST PAS LA MËME :

Pourtant, le Concile Vatican I de 1870, avait été clair :
1- le Pape en tant que successeur de Pierre et non docteur privé (opinion personnelle)
2- oblige à tenir comme certaine
3- tous les fidèles du monde (et non par exemple une lettre à un pays)
4- une vérité en matière de foi ou de mœurs.
[Ce qui doit être tenu toujours, partout et par tous, en tant que cela appartient au dépôt de la foi]

Objections : - oui, mais le rite de la Messe, cela touche la foi.
R : Oui en tant qu'explicitant la foi, mais cela reste un rite. Ce n'est pas un acte infaillible en tant que tel …. Enfin C'EST DISCUTÉ.

- oui mais les cérémonies œcuméniques provoque l'indifférentisme et l'apostasie.
R : Certes, mais ce sont des gestes scandaleux pour les faibles, mais ne concerne pas l'infaillibilité.

- oui mais vos évêques sont frappés d'excommunication, vos prêtres de suspens (ne pas donner les sacrements), vos fidèles font un péché mortel et sont peut-être excommuniés s'ils adhèrent au schisme de cœur.
Or, si vous reconnaissez les autorités romaines, vous devez obéir
Sans quoi vous blessez l'autorité du Pape en matière disciplinaire et en matière de répartition des pouvoirs de juridiction, et vous êtes schismatiques.

R : NON, les sanctions sont injustes et invalides et des responsables romains l'admettent mais attendent.
Ce ne sont pas des désobéissances, laissez-nous continuer en paix.
De plus, la désobéissance à des décrets disciplinaires ne s'attaque pas à l'infaillibilité.
De plus, s'il n'y a pas d'intention schismatique, il n'y a aucune faute.
Enfin, nous ne nous attribuons pas une juridiction, ce sont les fidèles dans le cas de nécessité qui nous la donne : pour les confessions et les mariages (étant donné que pour tous les autres sacrements, ils sont toujours valides : baptême, consécration à la Messe et communion, confirmation, onction des malades, ordinations).



CORPS DE L'ARTICLE :

Le Concile Vatican II a fait beaucoup de ravage, surtout en France.
A côté des textes qui ont favorisé une pensée hérétique par leur flou et leur affirmation équivoque :
- sur la liberté religieuse, « Dignitatis Humanae » , qui détrône la vraie religion de son influence privilégiée sur la société
- sur l'œcuménisme avec toutes les religiosité du monde, « Unitatis redintegratio »
(d'où Assise, le signe hindou, le baiser au Coran)
- sur la liturgie, « Sacrosanctum concilium », qui ouvre les portes à toutes les innovations tout en conseillant l'ancien …

- se sont multipliés les excès liturgiques, le mépris de la Présence réelle de Notre Seigneur, de la dignité du Sacrifice de la Messe dénaturée par une liturgie acceptable par les protestants, l'abondon de la confession, de l'extrême onction …
- est apparue aussi la démagogie des repentances.

La réaction n'a pas attendu les retours à un plus grand sérieux venant de mouvements plus ou moins conservateurs qui ont rétabli la confession , les saluts d'adoration du Très Saint Sacrement. Surtout devant ces gestes comme la prière mélangée d'Assises en 1986, l'imposition d'une marque hindoue, le baiser au Coran, la prière pour les musulmans demandée à saint Jean Baptiste … certains catholiques se sont scandalisés : l'autorité romaine a failli.

Mais des prêtres, et c'est vrai, peu d'évêques, se sont levés (près de 200 sur environ 2800). Après le Concile, quelques uns en cachette, mais surtout Mgr Lefebvre et Mgr Castro Mayer.
Devant les paroles et les gestes ambiguës des Papes Paul VI et Jean Paul II, l'hésitation a été vertigineuse.

Il est vrai que Mgr Lefebvre a parfois douté : hérésie formelle, accomplissement à la lettre de la prophétie de la Salette (Rome perdra la foi). Finalement, il a choisi LA POSITION LA PLUS PRUDENTE :
DEVANT - LE MYSTERE DU LAXISME MODERNE,
- L'OBSCURCISSEMENT DU CARACTERE SACRIFICIEL DANS LA NOUVELLE MESSE
- L'HONNEUR ÉTRANGE RENDUE AUX FAUSSES RELIGIONS
- L'EFFACEMENT DE LA COOPERATION DE L'ÉTAT AVEC LA VRAIE RELIGION
LE PAPE EST TROP LIBÉRAL, c'est un mystère, et bien, FAISONS NOTRE MINISTERE COMME SI RIEN N'AVAIT CHANGÉ. PRIONS POUR LUI, AIMONS LE !!!

NB : Les expressions de Rome conciliaire, de nouvelle religion, ne sont pas à prendre au pied de la lettre. C'est la stigmatisation d'un état d'esprit.
>>>>>C'EST VRAI, PARFOIS LA COMPARAISON MANQUE DE RESPECT …
« Comme l'a écrit le R.P Calmel même St Pie X pouvait se tromper » en matière non infaillible …


DANS UN GRAND ÉLAN D'OPTIMISME, Mgr LEFEBVRE A FONDÉ DES SÉMINAIRES, A DONNÉ AUX FIDELES DEMANDEURS LES PRÊTRES DE LA MESSE TRIDENTINE ET DU CATÉCHISME SANS AMBIGUÏTÉ.

Il a été insulté
- par sa gauche : vous êtes schismatique en sacrant des évêques alors que la nécessité était là (et qu'il y avait eu un accord de principe du Vatican pour un évêque, mais il ne venait pas).
- par sa droite : vous collaborez avec l'antéchrist, ou un pape materialiter …
Certes, il y a eu des insultes inutiles de part et d'autres. Mais 17 ans après, on pourrait au moins laisser l'autre faire son ministère tranquille en attendant l'heure du Bon Dieu pour nous réconcilier.

Reconnaissez qu'il y a certains prêtres qui ne parlent que de ça : le pape …. Les fidèles VOUDRAIENT ENTENDRE PARLER DE JÉSUS-CHRIST et de MARIE.
Les fidèles en ont par dessus la tête d'entendre ces vieilles querelles. Malheureusement, il a certaines revues qui ne peuvent s'empêcher de toujours donner un coup de patte à un tel ou un tel : pas assez pur, collaborateur avec Vatican II donc schismatique parce qu'il n'obéit pas en tout.
Les fidèles ne se soucient pas de la qualité magistérielle de chaque acte du Souverain Pontife. Ils laissent cela aux théologiens qui ne sont pas d'accord entre eux !!!

DONC, POUR ÉVITER LE DIALOGUE DE SOURDS, CES AFFIRMATIONS SONT A PRENDRE ou A LAISSER car mêmes les théologiens qui ne sont pas d'accord entre eux !!!
- l'hérésie formelle, pertinax des autorités romaines ne peut être affirmée.
- le Pape ne peut interdire infailliblement un rite multiséculaire protégé par une bulle perpétuelle, et en imposer un nouveau avec interdiction ou permission seulement de l'ancien.
Ce n'est donc pas aller contre l'infaillibilité pontificale de refuser le nouveau rite.
- résister à des condamnations disciplinaires injustes (même d'excommunication pour les évêques seulement) n'est pas allé contre l'infaillibilité pontificale
- les membres évêques ou prêtres de la Fraternité n'ont pas de juridiction ordinaire, elle est donnée par les fidèles qui sollicitent les sacrements dans la nécessité
- cette nécessité n'est pas un artifice, c'est une réalité quand on connaît les difficultés à se confesser ou à être correctement préparé au mariage alors que des prêtres bénissent des divorcés-« remariés ».

Mgr Lefevre a choisi de ne pas inquiéter les fidèles : vie chrétienne avec la Messe, critique des erreurs manifestes, MAIS PAS DE REMISE EN CAUSE DE LA PAPAUTÉ. On fait comme avant un point c'est tout. Si nous sommes attaqués, c'est injuste donc invalide. UN JOUR IL Y AURA LA RECONCILIATION A L'HEURE DU BON DIEU.

NB 1 : LES RAISONS DE LA NECESSITÉ :
- le saint Sacrifice de la Messe désacralisé par la suppression de l'offertoire qui indiquait trop précisément le sacrifice,
- désacralisation du Sacrifice et de la Présence réelle par la suppression d'actes d'adoration du prêtre (génuflexions, purification minutieuses) ou des fidèles (communion à genoux)
- tabernacle mis sur le côté après des siècles de mise en valeur, même si des les premiers siècles, la réserve eucharistique n'était sur l'autel : doctrine du retour aux sources, archéologisme, alors que l'Eglise avait voulu ainsi protéger la foi des fidèles en la présence de Jésus dans l'Hostie contre les hérésies nouvelles.
- des prêtres qui enseignent aux enfants, des dames catéchistes qui disent aux enfants que c'est un pain symbolique, et sans être sanctionnés de leur hérésie
- un prêtre qui « célèbrent » une messe pour enfants habillé en clown
- la communion donnée par une personne choisie au hasard dans les rangs
- les parcelles d'hosties laissées, non communiées, répandue par terre
- un prêtre qui met les hosties avec les autres non consacrées dans la boite de la sacristie après chaque messe
- 300 hosties à Milan ou même des sacs entiers d'hosties ramassées par terre après les grandes messes type JMJ, ex : le Cardinal Lustiger les a fait ramasser discrètement)
- les prêtres ont voulu passer inaperçu, retirant la soutane
- des prêtres ouvriers marins refusaient de dire la Messe en mer le dimanche pour ne pas se singulariser
- difficulté pour trouver un confesseur, même pour les prêtres
- difficulté pour avoir l'onction des malades
- plus de messe pour le repos de l'âme : des réunions de laïcs, alors même qu'un prêtre pourrait dire la messe, « nous allons tous au Paradis, pas de sacrifice pour les péchés »

NB 2 : VOICI LES CITATIONS IMPRESSIONNANTES QUI PEUVENT TROUBLER LES ÂMES, ET LEUR FAIRE PENSER TOUT LE TEMPS A LA FIN DU MONDE :
Elles sont très probablement vraies. L'Eglise n'a pas fait de condamnation explicite du contenu, même s'il y a des livres de commentaires qui ont été condamnés .

Quand il est dit : « Rome perdra la foi … l'Eglise sera éclipsée ». Il faut savoir interpréter ces propos à la lumière des Ecritures : les promesses que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre l'Eglise, les textes de l'Apocalypse de saint Jean.

Avec la crise conciliaire, les séminaires vidés, les églises qui se vident (malgré les communautés nouvelles, et les pays étrangers : en Amérique du Sud, les plus diverses sectes protestantes troublent les esprits), les hérétiques qui ne sont pas condamnés ou traités avec démagogie, des gestes œcuméniques scandaleux pour la vraie foi, ON PEUT DIRE QUE CES PHRASES SONT ACCOMPLIES MAIS SANS ALLER JUSQU'A DIRE QU'IL N'Y A PLUS D'AUTORITE.
UNE AUTORITE FAIBLE OU PARFOIS DEMAGOGIQUE VIS A VIS DE TOUS, EST QUAND MÊME L'AUTORITE.

Obéir aux principes de prudence et continuer le ministère comme avant, sans demander une fausse autorisation qui n'a pas lieu d'être pour la messe, n'est pas désobéir.

Voici donc des textes propres à justifier nos inquiétudes mais sans tomber dans le scandale et considérer que tout est perdu. Si l'antéchrist siège un jour à Rome, ce sera par une occupation violente, mais il chassera le Saint Père. Les évènements de l'Apocalypse ne sont pas encore intervenus, soyons patients dans la foi. Si la fin du monde vient dans 100 ans, nous aurons l'air fin.

: Apparition de la Vierge Marie à la Salette le 19 septembre 1846 :

« Tremblez, terre, et vous qui faites profession de servir Jésus-Christ et qui au-dedans vous adorez vous-mêmes, tremblez ; car Dieu va vous livrer à son ennemi, parce que les lieux saints sont dans la corruption ; …
… beaucoup de couvents ne sont plus les maisons de Dieu, mais les pâturages de l'Asmodée et des siens …

((- des couvents ont supprimé des prières (cf La Blessure de Jean-Pierre Dickes, éd° Clovis)
- on a mis la télévision dans chaque chambre, ou dans la grande salle de réunion.
- les religieux ont abandonné l'habit, et se sont complu dans les vêtements de toute sorte, ex : des moines vous accueillent en short
- peu ou plus de confession dans de nombreuses congrégations))

Ce sera pendant ce temps que naîtra l'antéchrist, d'une religieuse hébraïque, d'une fausse vierge qui aura communication avec le vieux serpent, le maître de l'impureté ; son père sera évêque ; en naissant, il vomira des blasphèmes, il aura des dents ; en un mot, ce sera le diable incarné ; …

((Attention : le démon ne peut s'incarner. C'est impossible à l'ange. C'est une image : il sera le serviteur du démon qui dirigera son corps dans tous ses sens, un possédé)).

Les saisons seront changées, la terre ne produira que de mauvais fruits, les astres perdront leurs mouvements réguliers, la lune ne reflètera qu'une faible lumière rougeâtre ; l'eau et le feu donneront au globe de la terre des mouvements convulsifs et d'horribles tremblements de terre, qui feront engloutir des montagnes, des villes.
Rome perdra la foi et deviendra le siège de l'antéchrist.
Les démons de l'air avec l'antéchrist feront de grands prodiges sur la terre et dans les airs, et les hommes se pervertiront de plus en plus. Dieu aura soin de ses fidèles serviteurs et des hommes de bonne volonté ; l'Evangile sera prêché partout, tous les peuples et toutes les nations auront connaissance de la vérité !
J'adresse un pressant appel à la terre : j'appelle les vrais disciples du Dieu vivant et régnant dans les cieux … les Apôtres des derniers temps, les fidèles disciples de Jésus-Christ qui ont vécu dans un mépris du monde et d'eux-mêmes, dans la pauvreté et dans l'humilité, dans la mépris et dans le silence, dans l'oraison et dans la mortification … Il est temps qu'ils sortent et viennent éclairer la terre. Allez, et montrez-vous comme mes enfants chéris …Combattez, enfants de lumière, vous, petit nombre qui y voyez ; car voici le temps des temps, la fin des fins.
L'Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation. Mais voilà Enoch et Elie remplis de l'Esprit de Dieu ; ils prêcheront avec la force de Dieu, et les hommes de bonne volonté croiront en Dieu, et beaucoup d'âmes seront consolées …
Malheur aux habitants de la terre ! Il y aura des guerres sanglantes et des famines ; des pestes et des maladies contagieuses … des tremblements de terre qui engloutiront des pays …les hommes se battront la tête contre les murailles … Qui pourra vaincre, si Dieu ne diminue pas le temps de l'épreuve ? Par le sang, les larmes et les prières des justes, Dieu se laissera fléchir ; Enoch et elie seront mis à mort ; Rome païenne disparaîtra ; le feu du Ciel tombera et consumera trois villes ; tout l'univers sera frappé de terreur, et beaucoup se laisseront séduire parce qu'ils n'ont pas adoré le vrai Christ vivant parmi eux. Il est temps ; le soleil s'obscurcit ; la foi seul vivra.
Voici le temps ; l'abîme s'ouvre. Voici le roi des ténèbres. Voici la bête avec ses sujets, se disant le sauveur du monde. Il s'élèvera avec orgueil dans les airs pour aller jusqu'au Ciel ; il sera étouffé par le souffle de saint Michel Archange. Il tombera, et la terre qui, depuis trois jours sera en de continuelles évolutions, ouvrira son sein plein de feu ; il sera plongé pour jamais avec tous les siens dans les gouffres éternels de l'enfer. Alors l'eau et le feu purifieront la terre et consumeront toutes les œuvres de l'orgueil des hommes, et tout sera renouvelé : Dieu sera servi et glorifié. »

Dans la revue de l'Ordre séculier de Saint-Augustin de décembre 1981 (New-York) était repris le récit qui rapportait les origines du petit exorcisme de Léon XIII :
« Selon la version la plus largement acceptée de ce qui s'est passé, le 13 octobre 1884, après que le pape Léon XIII eut terminé de célébrer la Messe dans la chapelle vaticane (entouré par quelques cardinaux et membres du Vatican), il s'arrêta soudainement au pied de l'autel. Il se tint là environ dix minutes, comme en extase, son visage blanc de lumière. Puis, partant immédiatement de la chapelle à son bureau, il composa la prière à Saint Michel avec instructions pour qu'elle soit dite partout après chaque Messe basse.
Lorsqu'on lui demanda ce qui était arrivé, il expliqua qu'au moment où il s'apprêtait à quitter le pied de l'autel, il entendit soudainement des voix : deux voix, une douce et bonne, l'autre gutturale et dure, il semblait qu'elles venaient d'à-côté du tabernacle. Comme il écoutait, il entendit la conversation suivante :
- … Je peux détruire ton Eglise.
- Tu peux ? alors, fais le donc.
- Pour cela, j'ai besoin de plus de temps et de pouvoir.
- Combien de temps et combien de pouvoir ?
- 75 à 100 ans et un plus grand pouvoir sur ceux qui se mettent à mon service.
- Tu as le temps, tu auras le pouvoir. Fais avec cela ce que tu veux. »

De plus, le petit exorcisme « contre Satan et les anges apostats » aussi de Léon XIII, contient ce passage :
« L'Eglise, épouse de l'Agneau Immaculé, la voici saturée d'amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l'impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, la troupeau soit dispersé. O saint Michel, chef invincible, rendez-vous donc présent au peuple de dieu qui est aux prises avec l'esprit d'iniquité, donnez-lui la victoire et faites le triompher. »

Dans l'ouvrage de Mgr de Ségur « La Révolution » de 1861, l'auteur cite des documents des années 1850-1860 saisis par la police romaine dans des loges de la Haute-Vente (Grande Loge d'Italie) qui restent de grande actualité. Même si l'on conteste leur authenticité, il est plus qu'étonnant d'en voir la réalisation étant donné que le livre date de 1861 :
« Nous formons une association de frères sur tous les points du globe ; nous avons des vœux et des intérêts communs ; nous tendons tous à l'affranchissement de l'humanité ; nous voulons briser toute espèce de joug. L'association es secrète, même pour nous, les vétérans des associations secrètes. »
« Le travail que nous allons entreprendre n'est l'œuvre ni d'un jour, ni d'un mois, ni d'un an ; il peut durer plusieurs années, un siècle peut-être ; mais, dans nos rangs, le soldat meurt et le combat continue. »
« Notre but final est celui de Voltaire et de la Révolution française : l'anéantissement à tout jamais du catholicisme et même de l'idée chrétienne, qui, restée debout sur les ruines de Rome, en serait la perpétuation plus tard. »
« C'est à la jeunesse qu'il faut aller ; c'est elle qu'il faut séduire, elle que nous devons entraîner, sans qu'elle s'en doute, sous nos drapeaux. Que le monde ignore votre dessein ! Laissez de côté la vieillesse et l'âge mûr ; allez à la jeunesse, et, s'il est possible, jusqu'à l'enfance. N'ayez jamais pour elle un mot d'impiété ou d'impureté ; gardez-vous-en bien dans l'intérêt de la cause. Conservez toutes les apparences de l'homme grave et moral. Une fois votre réputation établie dans les collèges, dans les gymnases (lycées), dans les universités, dans les séminaires, une fois que vous aurez capté la confiance des professeurs et des étudiants, attachez-vous principalement à ceux qui s'engagent dans la milice cléricale. ….
Faites-vous une réputation de bon catholique et de patriote pur. Cette réputation donnera facilement accès à nos doctrines parmi le jeune clergé comme au fond des couvents. Dans quelques années, ce jeune clergé aura, par la force des choses, envahi toutes les fonctions ; il gouvernera, il administrera, il jugera, il formera le conseil du Souverain,; il sera appelé à choisir le Pontife qui devra régner, et ce Pontife, comme la plupart de ses contemporains, sera nécessairement plus ou moins imbu des principes italiens et humanitaires que nous allons mettre en circulation … ».
« Vous voulez révolutionner l'Italie ? cherchez le Pape dont nous venons de faire le portrait. Que le clergé marche sous votre étendard en croyant toujours marcher sous la bannière des Clefs Apostoliques. Vous voulez faire disparaître le dernier vestige des tyrans et des oppresseurs ? Tendez vos filets, tendez-les au fond des sacristies, des séminaires et des couvents ; et si vous ne précipitez rien, nous vous promettons une pêche miraculeuse ; vous pêcherez une révolution en tiare et en chape, marchant avec la croix et la bennière ; une révolution qui n'aura besoin que d'être un tout petit peu aiguillonnée pour mettre le feu aux quatre coins du monde. »

Pour illustrer ces lignes, nous citerons simplement le Père Bouillard du 30-31 mars 1973 à Louvain Blonde à l'inauguration du Centre d'Archives Maurice Blondel (ce père fut un grand ami du Père de Lubac, théologien jésuite condamné sous Pie XII en 1950, mais écouté au Concile Vatican II qu'il a qualifié de « petite révolution » dans Entretien autour de Vatican II, Cerf, 1985) :
« J'ai fait partie de ces jeunes étudiants en théologie qui, aux environ de 1930, se procuraient un exemplaire polycopié de l'Action (de Blondel), livre alors introuvable en librairie. L'ouvrage était suspect ; et sa lecture, sans guide compétent, était difficile. Mais, profondément déçus par la philosophie scolastique et par l'apologétique alors enseignées dans les séminaires, nous cherchions là une initiation parmi d'autres à la pensée moderne … ».
Le Père Congar, dominicain condamné en 1955, expert au Concile Vatican II, comparaît ce dernier à « 1789 dans l'Eglise » : « le Concile a liquidé ce que j'appellerai l'inconditionnalité du système. J 'entends par système tout un ensemble très cohérent d'idées communiquées par l'enseignement des Universités romaines, codifiées par le droit Canon, protégées avec une surveillance étroite et efficace sous Pie XII, avec comptes-rendus, rappels à l'ordre, soumission des écrits à des censure romaines, etc. Par le fait du Concile, il a été désintégré (citation de son livre : Une vie pour la vérité, p. 220). »


Exagérations inutiles : on sait que cela va très mal mais pourquoi en parler tout le temps, pitié pour la sanctification des fidèles !!!

- reniement de vingt siècles d'Eglise catholique,
- la séduction de foules innombrables véritablement hypnotisées !!!???
- destruction de toutes les valeurs traditionnelles.
- depuis la mort de Pie XII (9 octobre 1958) Satan règne vraiment en maître sur le monde :
( le premier sex-shop est ouvert en 1960 en Allemagne de l'Ouest,
la légalisation de la contraception et de l'avortement dans la quasi-totalité des pays du globe date des années 60 puis 70.
Idem pour la généralisation du concubinage hétérosexuel (1970)
puis plus récemment homosexuel (Pacs, loi contre une prétendue homophobie, demain mariage homexuel et droit à l'adoption pour les "couples" gays et à l'insémination artificielle pour les lesbiennes),
règne du mensonge et de la tricherie en tous genres (corruption politique et morale sans précédent), destruction de la famille,
négation de l'ordre naturel,
règne de Sodome et Gomorrhe, villes qui, rappelons-le, ont particulièrement mal fini, blasphèmes en tous genres, pornographie qui s'étale partout, dans les rues, sur les kiosques, dans le métro, à la télévision, sur Internet, etc, etc.
Ce que nous vivons depuis 1958 est sans précédent dans l'histoire des hommes. C'est d'une gravité inouïe. Donc l'idée de l'Antéchrist me paraît tout sauf sotte ou excessive pour décrire la réalité actuelle.

PUISQU'ON VOUS DIT QU'ON EST RELATIVEMENT D'ACCORD, MAIS CELA N'EMPÊCHE PAS L'OPTIMISME ET LA VOLONTÉ DE SAUVER LES ÂMES PAR NOS PETITS MÉRITES COMME L'A DEMANDÉ LA VIERGE MARIE A FATIMA.

« « Mais je reconnais qu'il est plus confortable de faire la politique de l'autruche, de refuser de regarder la réalité en face (elle est en effet effroyable). C'est pourquoi sans doute le grand nombre des baptisés refusent, même de seulement envisager, la pertinence de cette hypothèse. Tout simplement par peur, par crainte des conséquences, par sentiment de vertige devant ce que l'on vit. » »

NON, C'EST PARCE QU'IL FAUT de TEMPS en TEMPS PENSER à LA CHARITÉ à DONNER.

« « « Vous avez visiblement un gros contentieux personnel avec la FSSPX et il n'est pas étonnant que vous ayez attendu la crise néo-piediste pour sortir du bois...Vous faites partie des gens qui ne tirent que sur les ambulances, je suppose. » » »

« « « Le serment prêté par les prêtres de la FSSPX est un serment de soumission au souverain Pontife en tant que celui-ci ne contredit en rien ce qui a été cru toujours et partout dans l'Eglise...Cette définition est la marque de l'infaillibilité du Magistère comme l'a souligné le cal Ratzinger dans la note explicative d'Ordinatio sacerdotales
"Devant cet acte magistériel précis du Pontife romain, explicitement adressé à toute l'Église catholique, tous les fidèles sont tenus de donner leur assentiment à la doctrine énoncée. Et c'est à ce propos que la Congrégation pour la Doctrine de la foi, avec l'approbation du Pape, a donné une réponse officielle quant à la nature de cet assentiment. Il s'agit d'un assentiment plénier et définitif, c'est-à-dire irrévocable, à une doctrine proposée de manière infaillible par l'Église. En effet, comme l'explique la Réponse, ce caractère définitif découle de la vérité de la doctrine elle-même, parce que, fondée sur la Parole de Dieu écrite et constamment tenue et appliquée dans la Tradition de l'Église, elle a été proposée infailliblement par le Magistère ordinaire universel (cf. Const. Lumen Gentium, 25). Aussi, la Réponse précise-t-elle que cette doctrine appartient au dépôt de la foi de l'Église. Il faut donc souligner que le caractère définitif et infaillible de cet enseignement de l'Église n'est pas né avec la Lettre Ordinatio Sacerdotalis. Par elle, comme l'explique également la Réponse de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le Pontife romain, compte tenu des circonstances actuelles, a confirmé cette même doctrine par une Déclaration formelle, énonçant à nouveau «quod semper, quod ubique et quod ab omnibus tenendum est, ut pote ad fidei depositum pertinens». [Ce qui doit être tenu toujours, partout et par tous, en tant que cela appartient au dépôt de la foi]. Dans le cas présent, un acte du Magistère pontifical ordinaire, en soi non infaillible, atteste le caractère infaillible de l'enseignement d'une doctrine déjà en possession de l'Église".
Si le souverain Pontife s'éloigne de ce critère, alors c'est le problème de Rome et non celui d'Ecône ! Voilà ce que vous refusez de considérer dans votre fanatisme anti-FSSPX, mais là est pourtant le problème central. C'est bien le critère et le seul de l'obéissance catholique qui n'a rien à voir avec le libre examen mais qui est plutôt son contraire...

Mgr Gaillot n'est pas vagus mais celà ne l'empêche pas d'être hérétique, comme quoi les critères d'appartenance à une Eglise en pleine phase de libéralisme devinennent tout d'un coup beaucoup moins judicieux. Quant à voir dans l'affaire Laguérie les vengeances de Dieu, je constate que vous employez à peu près les mêmes arguments que l'abbé Aulagnier et l'abbé de Cacqueray que vous citez pourtant en mauvais exemple ! Ceci est assez caustique mais hélas pas très sérieux. Continuez plutôt à vous occuper des mégrétistes, vous avez l'air assez au point sur ce sujet. Celui qui nous occupe est un peu plus compliqué. » » » »




La discussion

 ça suffit, M. l'abé Daniel vd!, de Petrus [2005-01-27 20:41:23]
      Erratum, de Petrus [2005-01-27 20:44:11]
      Erratum, de Petrus [2005-01-27 20:45:04]
          Erratum, de Thomas [2005-01-27 20:56:01]
      Vous devriez vous calmer..., de Chouan [2005-01-27 20:55:31]
          Tout à fait d'accord avec Chouan, de blancdumidi [2005-01-27 21:07:59]
              pfffffffffffffff, de François-E.D. [2005-01-27 22:07:30]
          Cher Thomas, cher Chouan,, de Petrus [2005-01-27 21:09:55]
              oui, il y a une méthode, de blancdumidi [2005-01-27 21:10:55]
              Un peu fort cependant, de Honorine [2005-01-27 21:14:01]
                  Compréhension, de Rasta [2005-01-27 22:00:25]
                      Cher Rasta, de Petrus [2005-01-27 22:39:56]
                          Cher Petrus, de Chouan [2005-01-27 23:37:05]
                              Mon cher Chouan, de Petrus [2005-01-27 23:42:22]
                                  Si ma mémoire est bonne, de Chouan [2005-01-27 23:51:24]
                                      A Chouan, de Petrus [2005-01-28 00:09:21]
                                          Antéchrist: origine, de Malachi [2005-01-28 00:16:24]
                                              Cher Malachi, de Petrus [2005-01-28 00:23:32]
                                                  cher Petrus, de Malachi [2005-01-28 00:36:54]
                                                  Quoi, d'après vous, l'actuel Souverain Pontife .. [...], de PGM [2005-01-28 01:54:56]
              Je suis quant à moi, de Chouan [2005-01-27 21:14:54]
              Médiocre, de Justin Petipeu [2005-01-27 21:30:03]
                  Réponse à Justin, de Petrus [2005-01-27 22:08:20]
                      Si je puis me permettre encore une fois, de Chouan [2005-01-27 22:13:57]
                      Non, de Justin Petipeu [2005-01-27 22:55:34]
                          Restons-en là, Justin!, de Petrus [2005-01-27 23:28:11]
                              Inadmissible, de blancdumidi [2005-01-27 23:48:02]
                                  A Blancdumidi, de Petrus [2005-01-28 00:01:53]
                              Mais précisément, Petrus ..., de PGM [2005-01-28 02:29:13]
                          dogmes, de Thomas [2005-01-28 09:12:10]
                  Réponse à Justin, de Petrus [2005-01-27 22:09:14]
      Pour défendre Monseigneur LEFEBVRE, de LaValette [2005-01-27 21:56:26]
          Petrus, savez-vous que, de Honorine [2005-01-27 22:13:50]
              Elle vous a compris !, de Rasta [2005-01-27 22:20:05]
          ou la la : vous êtes sûr de vous la ?, de Gatien [2005-01-28 09:19:35]
      Puisque Dieu n'est pas aimé parfaitement , de Honorine [2005-01-27 22:34:12]
          Voyons du calme, de Jonas [2005-01-27 22:45:57]
              [réponse], de Honorine [2005-01-27 22:48:25]
                  Vous ne voulez pas continuer un peu?, de Etienne [2005-01-27 22:56:56]
      Cher Petrus,, de Daniel vd [2005-01-28 00:30:58]
          A l'abbé Daniel vd, de Petrus [2005-01-28 00:56:15]
              Petite question, de Thomas [2005-01-28 08:20:05]
              Meuuuuuuh ?, de Don Rodrigue [2005-01-28 12:29:21]
          quelle idée..., de Benedictus! [2005-01-28 05:30:52]
          petite erreur, de Marc B. [2005-01-28 18:19:01]
      Selon les sédévacantistes, de Eti Lène [2005-01-28 09:30:40]
          Petrus est un amoureux décu, de Gatien [2005-01-28 10:01:06]
              a ceci prêt que, de Gatien [2005-01-28 10:53:32]
              Cher Gatien, de Petrus [2005-01-28 12:06:50]
      Réponse à Pétrus, de Daniel vd [2005-01-28 21:50:03]
          suite ..., de Daniel vd [2005-01-28 21:52:56]