Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : Jean Kinzler
Sujet : JMJ:Terras se fait de la bile
Date : 2005-08-15 11:48:10

"Ratzinger est a priori réticent"

NOUVELOBS.COM | 12.08.05 | 15:31

''Ratzinger est a priori réticent'' par Christian Terras,
directeur de la revue catholique
progressiste Golias,
qui présente ce mois-ci un dossier
sur ''Benoît XVI et l'épreuve des JMJ''
(www.golias.ouvaton.org)

Quels sont les enjeux des JMJ 2005 ?

- Les JMJ sont un héritage de Jean Paul II. L'enjeu se situe par rapport à cet héritage, la manière dont Benoît XVI va s'en servir. Ratzinger est a priori réticent. Il déclarait dans les cercles privés que les JMJ remplissaient les stades, mais pas les églises. Il envisage cet événement non pas comme un lieu de rencontre et de fête, mais comme un lieu de pélerinage faisant marque d'une initiation chrétienne consommée et d'un engagement personnel.
Benoît XVI a d'ailleurs prononcé des indulgences spéciales à destination des participants des JMJ. Celles-ci servent à la rémission des pêchés. Implicitement, elles condamnent la vie morale des 16-20 ans et dénoncent l'utilisation de la pilule, de l'avortement, du préservatif et toute expérience sexuelle avant le mariage. En gros, on leur pardonne pour leur vie dépravée mais on sous-entend de ne pas recommencer. Elles sont aussi le signe que Benoît XVI veut une Eglise constituée de purs et durs. Il considère que toutes les idéologies actuelles se valent. Il les appelle le 'relativisme'. Il veut faire triompher la vérité, c'est-à-dire la foi chrétienne, sur le 'relativisme'.

Il souhaite que la religion catholique devienne un phare pour l'humanité. Les JMJ seront aussi moins liées à un culte de la personnalité. Benoît XVI n'a pas le charisme médiatique ou politique de son prédécesseur.

La décision d'avoir recours aux indulgences est-elle lourde de sens ?

- Les indulgences ne sont pas utilisées très souvent. Jean Paul II y a eu recours lors de l'anniversaire des 2000 ans du christianisme. Les indulgences ont une connotation historique et théologique. Au Moyen-Age, elles servaient à payer une obole, contre laquelle on était lavé de ses pêchés. Elles ont été petit à petit détournées jusqu'à remplir les caisses de l'Eglise et servir à la construction de nombreux travaux, comme la Basilique Saint Paul de Rome. C'est la raison du schisme qui a donné naissance au protestantisme. Le fait d'avoir utilisé les indulgences pour les JMJ de Cologne est un signe envoyé à l'Eglise allemande, qui dans l'ensemble n'était pas vraiment réjouie de la nomination de Ratzinger, pour lui dire de rentrer dans les rangs et de ne pas trop prendre angle sur la Réforme et ses critiques.
D'ailleurs les premières informations qui m'ont été données indiquent que la mobilisation des diocèses allemands est assez faible, par rapport au potentiel de ce pays. Lorsque Ratzinger était à la tête de la Congrégation pour la doctrine de la foi il a été impitoyable avec les théologiens allemands.

Les orientations de Benoît XVI sont-elles en accord avec les idées présentes dans la jeunesse ?

- Il y a deux niveaux de réponse. Le noyau dur de ces journées est constitué de tous les mouvements liés au renouveau charismatique comme les Focolari, partis d'Italie, qui regroupent aujourd'hui 2,5 millions de personnes. Ce sont eux qui vont gérer les scènes musicales et audiovisuelles. Ils sont fondamentalistes. "Communion et libération" imposera sa marque. Ce mouvement est très conservateur et intransigeant. Il exerce, sous couvert d'ONG, un lobbying puissant sur les organisations internationales. L'Opus Dei sera là. Des mouvements intégristes tel "le Chemin néocatéchuménal" participeront aussi. Tous ces groupes, dont certains frisent parfois avec des comportements sectaires, se retrouvent très bien dans le discours du Pape.
C'est tout à fait l'inverse pour ceux qui seront là pour vivre de bons moments avec un esprit de curiosité. Ces derniers ne seront pas du tout réceptifs. Ils risquent d'applaudir le chanteur, mais pas la chanson.
On attend 30.000 à 40.000 Français en particulier issus de familles catholiques bourgeoises. Ils seront à peu près la moitié à faire partie du noyau dur. Enfin, il faut garder en tête que la grande majorité des participants ne seront pas des 16-25 ans mais des jeunes adultes de 30 à 35 ans. Les JMJ ne seront pas simplement un Woodstock catholique, mais un lieu de pèlerinage.

Propos recueillis par Nadège Garreau
(le vendredi 12 août 2005) GOLIAS


La discussion

 JMJ:Terras se fait de la bile, de Jean Kinzler [2005-08-15 11:48:10]