l'église catholique allemande : résistera ?.. résistera pas ?
jejomau -  2011-01-26 06:57:09

l'église catholique allemande : résistera ?.. résistera pas ?

Les évêques catholiques allemands sont appelés, par plusieurs personnalités démocrates-chrétiennes, à s’engager pour l’ordination d’"hommes mariés ayant fait leurs preuves, que l’on appelle dans le langage ecclésial des "viri probati". Dans une déclaration publiée vendredi 21 janvier à Berlin, ces personnalités ont insisté sur la détresse rencontrée par de nombreuses communautés sans prêtres privées de messes du dimanche. Elles demandent aux évêques de s’engager "avec insistance avant tout à Rome" pour l’ordination de "viri probati" au sein de l’Eglise universelle. Le cas échéant, il pourrait aussi y avoir une réglementation exceptionnelle valable pour l’Allemagne, estiment les politiciens allemands!!! Outre le président du Bundestag (parlement fédéral) Norbert Lammert et les anciens Ministres-présidents de Thuringe Bernhard Vogel et Dieter Althaus, et du Land de Bade-Wurtemberg Erwin Teufel, les signataires sont notamment la ministre fédérale de l’Éducation et de la Recherche Annette Schavan, le secrétaire d’État parlementaire auprès du Ministre fédéral de la famille Hermann Kues. Ces politiciens se réunissent depuis longtemps dans un "Cercle d’amis" (sic!) et se sont déjà à plusieurs reprises prononcés publiquement sur des questions concernant l’Église . Les signataires de l’appel, dont huit hommes politiques de haut rang membres de la CDU, appartiennent presque tous ou ont appartenu au Comité central des catholiques allemands (ZdK). Cette demande n’est pas nouvelle. La déclaration fait référence au Synode de Wurtzbourg (1972-75), la dernière grande rencontre des diocèses allemands, qui avait déjà abordé la thématique des "viri probati". En raison d’un veto des évêques, il n’y avait pas eu de résolutions à ce propos. Mais les évêques avaient alors expressément assuré dans leur argumentation que si le manque de prêtre devait continuer de s’accroître, il faudrait alors reprendre la discussion en temps utile, relèvent les signataires. "Ce temps est maintenant vraiment arrivé", estime Bernhard Vogel, qui avait, avec d’autres signataires, participé au Synode de Wurtzbourg. Les signataires mettent en avant, pour justifier leur demande, " la situation de détresse pastorale extraordinaire " due à l’actuel manque de prêtres!