Petit jeu
Ennemond -  2009-02-11 15:59:06

Petit jeu

Il consiste à faire croire aux esprits que la Fraternité est sur le bord de l’implosion… Mais à qui profite donc le crime ? Qui parle de cette manière ? Deux entités se retrouvent sur le chamboule-Frat’ : Golias et les sédévacantistes. Pour les seconds l’histoire est belle, peut-être rassurante. Devant la terrifiante apostasie du traître Fellay, le chevalier Tissier viendrait en libérateur des âmes intelligentes et cohérentes. Il viendrait en quelque sorte rassurer les inquiets. La presse la plus bête du monde ne craint d’ailleurs pas de dire que les sites opposés à la réconciliation (lire VM… ça se passe de commentaire) annoncent la rébellion prochaine de dizaines et de dizaines de prêtres de la Fraternité. Et alors que les sites sédévacantistes vont dépoussiérer les textes sagement découpés de Mgr Tissier en usant de leur mode habituel du pansement consistant à ajouter sparadrap de citation sur sparadrap de citation pour cacher une misère intellectuelle, l’évêque sacré par Mgr Lefebvre n’hésite pas à confirmer dans la presse qu’il a lui-même signé la lettre du 15 décembre ! Il précise dans l’entretien : « Nous acceptons ses enseignements dans un esprit filial. Nous croyons fermement au Primat de Pierre et à ses prérogatives, et c'est pour cette raison que la situation actuelle nous fait tant souffrir. Avec ces mots, nous nous tournions vers sa Sainteté Benoît XVI pour que notre situation canonique soit reconsidérée. » Il est toujours amusant de voir les sédévacantistes se raccrocher (depuis peu d'ailleurs) à Mgr Tissier de Mallerais alors que les positions qu’il tient, notamment celle de « la conversion de Rome », sont celles que ceux-là même réprouvent le plus !