Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : Cristo
Sujet : AVORTEMENT, toujours plus, ad nauseam ...
Date : 2004-11-22 15:32:40


... et venant de l`edito de Madame figaro, pr ceux qui auraient encore quelques illusions sur une certaine presse de droite

Madame Figaro




À MON AVIS
30 ans de loi Veil

Madame Figaro du samedi 20 novembre 2004. Par Christine Clerc
[18 novembre 2004]


Novembre 1974. Jamais nous n’oublierons les larmes cachées de Simone Veil, ministre de la Santé du premier gouvernement Chirac (sous la présidence de Giscard), lorsque, sous les cris de certains députés qui avaient osé parler de génocide, elle fit adopter, à l’Assemblée nationale, la loi qui allait porter son nom. Jamais, non plus, nous n’oublierons l’allégresse des militantes pro-IVG, le chagrin de leurs adversaires et le secret soulagement de milliers de mères. Enfin !

Enfin, on allait en finir avec les “ faiseuses d’anges ”, les autocars pour la Hollande, la prison pour les auteurs et les complices. En finir, surtout, avec des centaines de morts par an pour cause d’avortement clandestin dans d’effroyables conditions sanitaires. Grâce à la loi Veil, les femmes “ en situation de détresse ” pourraient désormais subir cette intervention à l’hôpital, pourvu que ce fût avant la fin de leur dixième semaine de grossesse.

Trente ans plus tard, où en sommes-nous ? Le nombre d’avortements déclarés l’an dernier a atteint 218 000. C’est, à deux mille près, le même chiffre qu’en 1975. Des esprits mathématiques pourraient s’en féliciter : cela prouve que, en dépit de quelques commandos d’opposants et malgré la perte d’enthousiasme militant chez des médecins et sages-femmes lassés de pratiquer un acte peu gratifiant, la loi française est relativement bien appliquée. Même si un incident récent a démontré combien cette liberté nouvelle restait fragile en Europe : fin août, le bateau “ Women on Wave ”, affrété par des associations et transportant des brochures d’information et, sous la garde d’infirmières, des boîtes de pilules abortives, pénétrait dans les eaux territoriales portugaises... pour en être aussitôt chassé par des navires de guerre.

Une élue centriste, Claire Gibault (le chef d’orchestre), s’en étant émue au Parlement de Strasbourg, elle vit se lever des députés polonais, slovaques, etc., qui l’interrompirent aux cris d’“ Au nom du Christ !... ” On se serait cru revenu trente ans en arrière.
Mais poursuivons l’inventaire : sur les 220 000 femmes qui ont recours chaque année à l’IVG, 10 % – soit près de 20 000 – sont des adolescentes. Certes, elles ne meurent plus comme autrefois. Mais, témoigne le Pr Israël Nisand, chef de service de gynécologie obstétrique au CHU de Strasbourg, “ elles sont moralement détruites ”. Comment en est-on arrivé là, alors que Simone Veil espérait réduire progressivement le recours à l’IVG par des campagnes d’information sur la contraception ? Blocage des élus ? des administrations ? des directeurs de collège ? des parents ?

Si une adolescente peut maintenant se procurer la “ pilule du lendemain ” librement et gratuitement en pharmacie, elle doit, pour prendre la pilule préventive “ ordinaire ”, se présenter chez un médecin. En lançant, avec la Sécurité sociale et les écoles, un plan permettant aux collégiennes de consulter plus discrètement un praticien, le Pr Nisand a pourtant obtenu des résultats spectaculaires à Strasbourg, le nombre de filles de quinze ans contraintes d’avorter est passé, en deux ans, de 300 à 200. Qu’attend donc le successeur de Simone Veil, Philippe Douste-Blazy, pour étendre cette expérience à toute la France ?


La discussion

 AVORTEMENT, toujours plus, ad nauseam ..., de Cristo [2004-11-22 15:32:40]
      Bonne soeur des riches, de Rex Vaincra [2004-11-22 19:24:18]
          27% des français assassinés avant d'avoir vu le  [...], de Takoon [2004-11-22 20:25:31]
              equivalence de pertes , de blamont [2004-11-22 21:47:34]
                  hélas plus longtemps, de blamont [2004-11-22 21:49:49]