Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : Eti Lène
Sujet : Je suis allé le voir
Date : 2011-03-15 17:51:51

et franchement ça vaut le coup. Il y a quelques moments "frissonnants", mais sans tomber dans le gore des films d'horreur (on ne voit pas de cerveaux exploser ni de sang gicler et le film n'est pas interdit aux moins de 12 ans), ce film est à lui seul une méditation sur la foi et sur les conséquences néfastes de l'absence de celle-ci pour combattre les "forces obscures" de la part des exorcistes. Le nom de Jésus suffit en effet à terrifier n'importe quel démon, et c'est bien mis en exergue dans le film. On vérifie bien à travers ce film que des traumatismes terribles mal soignés peuvent mener à des possessions, possessions qui ne sont pas forcément le résultat de péchés.

On peut voir aussi les trois caractéristiques essentielles du démon: -la jalousie et la haine vis-à-vis de l'homme qui a le salut et une possibilité de Rédemption, alors que lui non, -l'homicide possible (et hélas une possession peut y amener), et le mensonge, certaines tirades d'Anthony Hopkins sont là pour le prouver. C'est à décconseiller à un public qui n'y connaît rien, et ce n'est que mon avis. Néanmoins, je crois que ça a ébranlé une de mes collègues qui est allé le voir, et qui m'a posé des questions suite à ce film. J'ai senti que ça l'a un peu ébranlé et j'en ai profité pour lui donner quelques vérités sur la Foi. Comme quoi...

Le parcours du séminariste est en effet très réaliste, en ces temps troublés où le psychologisme exacerbé des séminaires, notamment français, et même certains séminaires tradis, en prend un peu un coup, même s'il n'est pas fait mention du psychologisme vécu comme valeur absolue de la nouvelle pédagogie des séminaires. Le séminaire de Rome en est visblement préservé, mais on touche à travers ce film la crise de l'Eglise. Le latin met plus la trouille aux démons et serait bien plus efficace dans les exorcismes, pour avoir un petit peu étudié la question. Mais la grâce passe évidemment, même si elle est malheureusement réduite.

Un bémol, si on veut voir quelque chose d'édifiant comme "la Passion" il vaut mieux passer son chemin et voir autre chose, le film édifie en toute fin, et on est plongé dans ce style anglo-saxon qui cultive le gore, le doute, l'attaque sournoise et sombre d'une réalité impossible à croire. Seule la Foi en Jésus-Christ sauve du mal provoquée par la possession, c'est le message qui finalement se dégage de la fin, puisqu'"inspiré de faits réels".

En effet, c'est un message finalement positif qui se dégage du film, a contrario d'autres films d'horreur qui nagent dans un désespoir pur, en jouant sur la peur exacerbée d'un monde en perditions, et qui n'a aucune solutions voudrait-on nous faire croire. J'avais vu le film "Jusqu'en enfer" et j'ai failli partir au beau milieu, car les scènes sont en effet ultra-réalistes et insoutenables, et on voit même les formes des démons (à croire que ce film était inspiré directement des "forces du mal"). La fille à qui on a jeté un sort, ne se donne pas les bons moyens pour s'en sortir, va voir des médiums, fait des "trucs" qui l'enfoncent, et finalement, tombe en enfer, alors que si elle avait vu un prêtre, cela ne se serait point produit. Ce film "Le Rite" n'a donc rien à voir avec l'horreur habituelle.


La discussion

 le film "le rite", de Agnus [2011-03-15 16:02:24]
      çà fait moins peur que , de jejomau [2011-03-15 16:09:40]
      Des critrères..., de Emmanuel [2011-03-15 16:12:14]
      Un commentaire d'un prêtre, de Feiz ha Breizh [2011-03-15 16:23:25]
          Clairement, de Adso [2011-03-16 17:43:56]
      Je suis allé le voir, de Eti Lène [2011-03-15 17:51:51]
          Jusqu'en enfer, de castelrey [2011-03-15 18:22:22]
              C'est vrai, de Eti Lène [2011-03-15 18:49:56]
          Le brave et bon..., de Le souricier [2011-03-15 18:41:36]
      Commentaires du père Verlinde, de Véronique (Lala) [2011-03-15 20:21:11]