Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : Scrutator Sapientiæ
Sujet : Au moins deux conditions à réunir pour qu'il y ait des fruits.
Date : 2011-03-05 23:07:06

Bonsoir AVV-VVK,

Voici au moins deux conditions à réunir pour qu'il y ait des fruits ; c'est vrai en politique, en religion, au sein et à la tête de toute entreprise humaine un tant soit peu collective : il convient - je n'ai pas écrit : il suffit - que les acteurs soient à la fois cohérents et conséquents ; en d'autres termes, il est nécessaire - je n'ai pas écrit : il est suffisant - que les acteurs ne soient pas amnésiques, ni schizophrènes.

Or, l'Eglise s'est tellement alignée sur le monde moderne qu'elle est devenue aujourd'hui, très fréquemment, comme lui, à la fois amnésique et schizophrène, ce qui explique, au sein et à la tête de l'Eglise, ces alternances d'aveuglement surpuissant et de lucidité impuissante, alternances auxquelles nous sommes habitués, sinon résignés, depuis le début des années 1960.

Autre condition à réunir, pendant que j'y pense : réaffirmer l'importance des enjeux les plus suprêmes et ultimes, pour en raffermir la conscience, pensée et vécue, au sein et autour de l'Eglise : je pense ici à l'enjeu suivant : le salut des âmes, uniquement en Jésus-Christ, dont l'Eglise catholique est le Corps Mystique, enjeu sanctifiant, souvent perçu comme moins charitable et plus discriminant que l'enjeu consensuel qui s'est substitué à lui, dans l'esprit de bon nombre de catholiques : le bonheur en "Dieu" des êtres humains, dans le Christ, pour les chrétiens, en référence à Allah, pour les musulmans, à Bouddah, pour les bouddhistes, etc...

Dans le monde du travail, qui ne le voit "a contrario", au quotidien, le sursaut viendra, s'il doit venir un jour, de davantage d'abnégation professionnelle, de conscience professionnelle, dans tous les domaines, à tous les niveaux ; dans le monde de la Foi, de l'Espérance, et de la Charité, qui ne le voit, là aussi, "a contrario", chaque jour, le sursaut viendra, s'il peut venir un jour, de davantage d'apostolat confessionnel, de davantage de conscience confessionnelle, là aussi, dans tous les domaines et à tous les niveaux.

Je l'ai déjà écrit ici : il va falloir en finir, quitte à le faire d'une manière apparemment silencieuse et souterraine, lente et longue, avec la vision selon laquelle l'Eglise est avant tout UNE configuration conversationnelle en matière spirituelle, et restaurer, le mot est lâché, la vision, si dérangeante pour les producteurs et les consommateurs de l'esprit du monde, la vision selon laquelle l'Eglise est LA seule vraie configuration sanctificatrice, en matière spirituelle.

Enfin, je fais ici allusion à la tenue argumentaire, à la ligne éditoriale, qui semble bien avoir présidé à la rédaction de bon nombre de ces questions "pré-synodales", avec un langage pastoral qui neutralise, qui pasteurise, le message doctrinal ; il va falloir

- en finir avec ce que je suis tenté d'appeler le sociologisme anthropologal (la dignité, la liberté, la joie, la paix, la responsabilité, la solidarité, dans le Christ, pour les Chrétiens, sous la conduite d'un autre médiateur ou d'une autre médiation, pour les autres croyants, dès lors qu'ils respectent les droits de l'homme),

- renouer avec ce que j'appelle le surnaturel-théologal, la Foi, l'Espérance, la Charité, ces trois vertus

- ayant bien avant tout une dimension entitative transcendante, étant bien avant tout des inspirations divines, normatives et objectives, "descendantes",

- n'ayant pas seulement une dimension intentionnelle immanente, n'étant pas seulement trois aspirations humaines, dont la valeur "ascendante" serait plus ou moins relative ou subjective, en fonction des contextes et des époques.

Merci beaucoup pour votre question, qui est LA question ; mon esquisse de réponse est certainement amendable et perfectible, mais c'est à peu près la seule, en cette heure tardive, qui m'est venue à l'esprit, toutes les réponses "pastorales", moins fondamentales et plus procédurales, telles que, dans toutes les paroisses, dans tous les diocèses (on peut rêver !) l'exhortation explicite à la prise en compte et à la mise en oeuvre de chaque exhortation apostolique post-synodale, étant, à mes yeux, secondes - je n'ai pas écrit secondaires.

Bonne fin de journée et bon dimanche à vous.

Scrutator.


La discussion

 Le prochain synode : les questions en présence., de Scrutator Sapientiæ [2011-03-05 11:47:38]
      Intéressant, de AVV-VVK [2011-03-05 20:18:24]
          Au moins deux conditions à réunir pour qu'il y ait [...], de Scrutator Sapientiæ [2011-03-05 23:07:06]