Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : Véronique (Lala)
Sujet : Se noyer et s’enivrer dans l’amour divin.
Date : 2011-03-05 21:54:26

(c’est long, je vous préviens – je ne sais pas faire court, désolée !!!)


Dans votre premier message vous m’écrivez :


cette déplorable attitude qu'ont les modernistes de tout poil à vouloir "décanoniser" coûte que coûte les plus grands saints



1.
C’était déjà une première attaque de votre part, je l'ai ressenti ainsi, lorsque je ne postais qu’un message concernant un livre que chacun est libre d’en penser ce qu’il veut, de le lire ou pas, mais certainement pas d’en critiquer son auteur sans le connaître, physiquement ou par la lecture de ses autres ouvrages. C’est valable pour le père SAGNE ou n’importe quelle autre personne qui écrit des livres.

2.
Quand on emploi cette expression « moderno », pour moi c’est mettre un nom un certain nombre de personnes qui adhère à Vatican II, et de ce fait, rejeter ce Concile, mais donner surtout une étiquette fausse de ceux qui en vivent et l’approuvent.
J’en fais partie, mais à force, non seulement ce genre de remarque me désole et m’énerve mais surtout me blesse.

C’est surtout les personnes « tradis, genre Saint Pie X » (avec tout le respect que je leur porte...), qui croient avoir à eux seuls la vérité, mais de lancer des accusations à n’en plus finir et pour des riens (parce que la grandeur de DIEU à côté de cela est bien plus belle et nous illumine…) à leur prochain, excusez-moi mais c’est soulant à force, ça n’est surtout pas un comportement chrétien, puisque le propre de l’adversaire, « Satan » pour le nommer, c’est d’accuser justement.
La médisance va vers la critique, la critique accuse et va vers le jugement. C'est typiquement diabolique, c'est de Satan, et il faut tout faire pour l'empêcher d'agir celui-là.

Comme je l’ai expliqué et écris dans un de mes précédents messages, bien que cela puisse servir également à celui vous voudrait grandir, je redis donc :

Un jour, le père SAGNE m’a dit : « Véronique, ce qui compte c’est de donner aux autres ce que DIEU nous donne ».
Alors, si le père SAGNE a donné ce titre pour ce livre, c’est que c’était ainsi dans son cœur. Je suis donc plus que persuadée qu’à travers cela, DIEU veut nous faire découvrir l’intimité proche et sincère que le père SAGNE avait avec Lui et la connaissance qu’Il lui a donnée de cet évangile de l’Apôtre Jean. DIEU nous invite à le vivre aussi.



Je rajoute simplement que DIEU nous donne des lumières, à tous, différentes, et de ce fait, lorsque DIEU vous fait pénétrer en ses saints mystères, en son amour, votre intimité avec Lui se fait de plus en plus vraie et vivante, c'est justement visible parfois dans les mots que nous pouvons employer, mais que tous ne peuvent comprendre.

Vous dites encore :

Je crains que, confrontée à des contradictions internes que vous n’arrivez pas pour le moment à surmonter, comme il peut arriver à chacun au cours d'une vie, vous tentiez de vous rassurer à bon compte en décrétant aussi légèrement qui est chrétien et surtout qui ne l’est pas, confondant ainsi critique d’ouvrage et jugement de la personne



Je vous rassure, je n’ai aucune contradiction interne, je ne déprime pas non plus, ma vie intérieure, spirituelle donc, se porte bien, et fait l’objet d’un discernement régulier par un prêtre d’expérience, ayant une vie de prière, théologien…………… et que la maturité de ma foi obtenue grâce à DIEU, me permet de voir si une âme est suffisamment libre dans sa foi, donc mature, et lorsque je vois une personne me dire (vous ou quelqu’un d’autre) se refuser un livre (puisque c’est le sujet de nos échanges), je me dis qu’elle se met de suite des chaînes, s’empêchant de lire des lignes qui au contraire pourraient la nourrir…
Du fait également que j’ai ce livre entre les mains, et qu’en plus j’ai connu le père SAGNE, et, que j’ai reçu beaucoup de ses conseils lorsqu’il était mon accompagnateur spirituel, cela conforte effectivement mes convictions et les mots que je vous ai écrit.

Lorsqu’une personne se dit chrétienne, c’est qu’elle vit du mieux qu’elle peut les Evangiles, et, ayant un minimum de connaissances, elle sait que la critique envers son prochain n’a jamais fait partie de la vie sur terre de Notre-Seigneur Jésus.

Ce que je vous ai dit, comme je pourrai dire à une autre personne, peut servir non seulement à éveiller la conscience, mais inviter aussi l’âme à ne plus avoir ce reflex de la critique mais peut-être de la question « tiens, je vais essayer de voir s'il peut m'apporter et m'apprendre quelques chose, ainsi je rendrai grâce à DIEU... ». C’est un peu secouer le cocotier (en tout honneur) de la personne, parce que des fois ça nous fait du bien d'enlever la poussière qui nous recouvre.

Pour une personne qui veut murir dans la foi et avance sur le chemin escarpé qui mène à Dieu le Père, si elle reste toujours avec les mêmes erreurs ou fausses idées, elle ne pourra pas avancer.
Ça n’est pas non plus en lui passant de la pommade dans le dos que cela l’aidera à grandir dans la foi mais surtout à murir.
Je tiens beaucoup à ce verbe « murir », oui, parce que c’est l’épanouissement de l’âme dans la grâce divine qu’elle ne rend plus inutile.
Les grâces que DIEU nous accorde sont nombreuses, nous ne les connaissons pas toutes. Aussi, DIEU est subtil dans le sens où Il nous fait découvrir petit à petit le moindre détail de nos imperfections, manquements… et nous aide en douceur à ne plus faire barrage à ce qu’Il veut nous offrir, parce qu’Il se donne à nous entièrement et nous invite à nous abandonner à Lui de la même façon, pour que tout de nous soit à Lui, en Lui et pour Lui…

Lorsque le père SAGNE (parce qu’il s’agit de lui) m’a dit : « véronique, ce qui compte c’est de donner aux autres ce que DIEU nous donne », j’ai compris beaucoup de choses.

- Si DIEU nous donne c’est que nous L’avons accepté dans notre vie, et Il nous donne à la mesure que nous Lui permettons.

- Si notre abandon devient de plus en plus grand, Il nous donne de plus en plus et cela n’a jamais de fin, puisque nous n’aurons jamais assez d’une vie sur terre pour tout apprendre de Lui.

- En vivant tout cela, DIEU donne à l’âme des dons, des vertus, et en même temps des connaissances que d’autres n’ont pas. Mais il y a autre chose. DIEU pourrait s’adresser au monde directement, mais son humilité est si grande qu’Il nous fait tous participer à Sa Gloire, à son Amour, aussi, Il demande à certaines âmes de s’adresser à d’autres, par différents moyens, afin de Le connaître davantage ainsi que de pénétrer de plus en plus dans ses mystères.

- Tout ceci est une source inépuisable. DIEU a appris pendant tout ce temps à l’âme à ne pas être égoïste, et, qu’Il se révèle ainsi à tous, en se servant de nous qui sommes ses enfants, ses créatures. DIEU offre également à l’âme des grâces précises qui lui font comprendre qu’elle doit par exemple écrire, faire des sessions…

Pour l’âme tout est donc évident parce que l’Esprit-Saint qui est son maître, la guide sans cesse.

Cela est dû au « oui » de l’âme qui se sera offerte à DIEU pour Sa Gloire et le salut du monde… il y a également les souffrances physiques qui en font partie, mais cela nous fait aller trop loin dans le débat.

Cela pour vous faire comprendre que le choix du titre d’une personne telle que le père SAGNE, n’est pas anodin. Il avait ses raisons.
Il était une âme contemplative… on comprend qu’il avait parcouru un long chemin déjà avec DIEU, et sans de publicité pour ses ouvrages, mais en ayant moi-même un certain nombre, vous voyez que c’est d’un très haut niveau intellectuel mais surtout spirituel (regardez deux ou trois pages de son livre « La lecture spirituelle de l’Apocalypse » et vous comprendrez tout de suite que là on atteint les hauts niveaux…).

Cher vistemboir2, je m’excuse de la longueur de mes messages, mais on ne peut pas expliquer en quelques mots des choses qui doivent être dites, et puis de toute façon je ne sais pas faire court (!!!!!).

Je ne veux pas que les autres vivent la même chose que moi, DIEU m’a faite « Véronique », vous Il vous a fait « vistemboir2 », et ainsi de suite. Il nous a voulu tous différents, et je veux m’appliquer à respecter la liberté de tous. Ma spiritualité est celle du Carmel, vous c’est peut-être une autre, et c’est bien, parce qu'il faut vous épanouir là où DIEU vous veut.

Je veux simplement que les âmes s’ouvrent davantage à DIEU, ne se mettent plus des chaînes, parce que je le vois, je les sens, DIEU me donne cette grâce, Alléluia ! Ça n’est pas de l’orgueil, c’est accueillir ce qu’Il me donne, c’est-à-dire ses grâces.

Ma façon de faire peut vous surprendre lors de mes messages, notamment lorsque je dis que j’aime secouer un peu le cocotier de certains, pour vous expliquer cela, prenez l’exemple d’un enfant avec ses parents. Si l’enfant est mou et reste dans ses erreurs sans pour autant être méchant, ses parents vont le secouer un peu afin qu’il réagisse davantage parce qu'ils le connaissent et l'en sentent capable. Je vais vous parler de moi, même si des fois je ne vais pas bien physiquement et bien je ne m’écoute pas et je vais marcher un peu par exemple. Je suis fatiguée ensuite parce que ça me coûte, mais c’est de la bonne fatigue.

C’est la même chose avec l’âme. Lorsqu’elle se secoue un peu et va de l’avant, même si cela lui coûte, et c’est normal puisqu’elle doit se mortifier souvent, à la fin cela l’aide à avancer davantage…

Je vous respecte vistemboir2, mais cette étiquette de « moderno », c’est usant, et croyez-moi, il y a beaucoup de grâces chez les non-tradis.
L’Eglise est l’Eglise, c’est le corps mystique du Christ, nous en faisons partie, et, tout atteinte, même minime, faite contre l’Eglise ou un de ses membres, c’est à Notre-Seigneur Jésus que nous la faisons. C’est à chaque fois Lui enfoncer un couteau dans le cœur, et ça, je ne le supporte pas. Ça me blesse.

Dire aux autres qu’ils se mettent des chaînes, je le vois, parce que DIEU m’a mis en lumière celle que je mettais avant. Je peux donc en témoigner.
Je n’écris pas ici pour me faire voir, ou par orgueil, non, seulement témoigner, parce que j’ai à coeur d’aider mon prochain, et à l’inviter à faire entrer en lui de plus en plus la lumière du monde qu’est Jésus.
Je ne peux m’empêcher de garder cela pour moi, parce que je souhaite donner aux autres ce que DIEU me donne.
C’est si beau de partager avec mes frères et mes sœurs ce que mon papa du Ciel, DIEU le Père, m’apprend et me fait comprendre, parce que le chemin spirituel ne s’arrête pas à Jésus, mais va plus loin encore, à DIEU notre Père « Abba !». C’est si profond et infini, qu’on s’y noie et s’y enivre d’amour.

Fraternellement
Véronique


La discussion

 L’Évangile de Jean Le Père, le Fils, l’Espr [...], de Véronique (Lala) [2011-03-03 23:05:25]
      Evangile de Jean ...ou de saint Jean ?, de vistemboir2 [2011-03-04 10:18:15]
          Holà, on va où, là ?, de megnace [2011-03-04 11:08:37]
              Megnace, je ne peux que vous donner raison, de vistemboir2 [2011-03-04 19:38:12]
          Vous jugez avant de connaître. Beurk., de Véronique (Lala) [2011-03-04 11:17:08]
              N'empêche, vous devriez y réfléchir, de Maïe [2011-03-04 12:02:55]
                  Tutoyer Jésus ????.... Ne pas se fier à l’enve [...], de Véronique (Lala) [2011-03-04 13:14:20]
                      Ah, la belle faute d'orthographe !, de Véronique (Lala) [2011-03-04 13:47:20]
              Critique ad rem et jugement ad hominem, de vistemboir2 [2011-03-05 15:18:04]
                  Se noyer et s’enivrer dans l’amour divin., de Véronique (Lala) [2011-03-05 21:54:26]
                      je crois, de Amos [2011-03-05 21:58:53]
      Je verrai plutôt........, de Anne Charlotte Lundi [2011-03-04 17:14:14]