Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : Paterculus
Sujet : L’Eglise accusée : la portée de nos débats sur le F.C.
Date : 2008-03-23 01:13:31

Après mon absence du forum tout le temps du carême, j’éprouve le besoin de faire le point.
Parfois je suis d’accord avec mon interlocuteur, mais une certaine gêne m’empêche de l’écrire.
C’est que, si je suis d’accord sur le fond, quelque chose dans le contexte m’interdit d’en convenir.
Et ce contexte inhibant, c’est un climat de suspicion, voire d’accusation, envers l’Eglise.

Prenons l’exemple de la génuflexion après la consécration. Certes, il vaudrait mieux la faire avant de montrer l’hostie aux fidèles, afin de manifester que leur assentiment n’est pas requis pour que la transubstanciation s’accomplisse. Cela je veux bien en convenir. Mais faut-il y voir une intention des réformateurs de la liturgie de diminuer le sens de la messe ? Je ne le crois pas. Il est clair qu’ils ont voulu éviter le redoublement de la génuflexion, avant et après l’ostension. Là où ils se sont trompés, c’est en absolutisant leur perception de la liturgie, et en négligeant la volonté des Pères Conciliaires de faire en sorte que la liturgie révisée apparaisse comme en continuité avec les formes précédentes. S’ils avaient suivi cette indication, ils se seraient contentés de rendre l’une des deux génuflexions facultative. Et le bon sens – le sensus fidei – l’aurait emporté : là où l’on n’aurait fait qu’une génuflexion, on l’aurait faite avant l’ostension.

Cet exemple sur un point de détail m’amène à formuler une recommandation. Il faut se garder des procès d’intention. Certes l’historien se doit de tenter de les percer, mais si elles ne sont pas clairement exprimées, il ne peut être totalement assuré de ses conclusions. On me dira que tant de garde-fous contre le protestantisme ont sauté que l’intention de protestantiser la liturgie est évidente. Je répondrai que les intentions des individus ou des groupes, si elles sont mauvaises, ne sont pas celles de l’Eglise. Celle-ci est sainte. Et justement l’intention de l’Eglise, qui apparaît dans les énoncés dogmatiques, se retrouve dans le maintien de l’orate fratres et de son répons. C’est, à ce qu’il me semble, la volonté expresse de Paul VI qui nous a valu ce maintien d’un texte incompatible avec les théologies courantes des réformés (à l’exception de certains groupes qui se trouvaient alors très influencés par la théologie catholique). L’intention de Paul VI, par conséquent, n’était pas de protestantiser la liturgie, même si la suppression de certains points rend le missel qu’il a promulgué moins choquant à première vue pour des protestants.

Et de toute façon l’intention de l’Eglise en sa sainteté est droite. Ainsi que le reconnaissait Mgr Lefebvre et que le reconnaît à sa suite la fraternité Saint Pie X, le nouveau missel n’est pas hérétique. Il est donc catholique. On dit qu’il peut conduire à l’hérésie. Là je m’interroge : comment quelque chose de catholique peut-il conduire à l’hérésie ? Cela ne se peut pas. Je vois là une contradiction dans les termes. Autant je puis admettre qu’on préfère une liturgie qui manifeste davantage la spécificité catholique, autant je ne peux pas accepter qu’on accuse l’Eglise. Autant je comprends qu’on se batte pour ce type de liturgie, autant je déplore qu’on sorte de l’Eglise pour le faire. L’Eglise ne peut pas traiter avec des gens qui sont en dehors d’elle pour savoir ce qu’elle doit faire chez elle. C’est de l’intérieur de l’Eglise qu’on lui parle comme à une mère pour lui exprimer ses besoins, ses souhaits, ses convictions.

C’est de l’intérieur de l’Eglise que viendra la « réforme de la réforme » à laquelle nous aspirons. Je ne juge pas, ce faisant, l’attitude de Mgr Lefebvre au moment des sacres. Il y avait un blocage à Rome, qui explique que le geste ait pu être posé sans forcément sortir de l’Eglise (et c’est à elle seule d’en juger). Aujourd’hui le blocage est tombé. Benoît XVI appelle ouvertement à ce que les deux missels interfèrent l’un avec l’autre. Voici un exemple que j’aime envisager. La richesse du lectionnaire du missel récent fait paraître bien terne à mes yeux celui de l’ancien (mais on est absolument pas obligé d'en convenir!). Ne pourrait-on pas élargir celui-ci, en répartissant les lectures des dimanches sur trois ans en profitant des évangiles parallèles, et proposer pour la semaine des lectures en rapport avec celles du dimanche ? Il me semble que c’est cela qui aurait dû être fait par les organisateurs de la réforme liturgique s’ils avaient voulu respecter la demande de continuité faite par le Pères Conciliaires. Et une fois ce travail accompli, on autoriserait l’usage de ce lectionnaire pour l’un et l’autre missel.

Bref, on obtiendra beaucoup en se situant à l’intérieur de l’Eglise Une et Sainte, en respectant son unité et sa sainteté. Pour cela il faut s’abstenir des procès d’intentions. Il ne faut jamais désespérer de l’Eglise, même si ceux qui nous gouvernent sont décevants. Un exemple de ce sentiment de déception que j’éprouve est celui des traductions liturgiques. Là l’intention de gommer un grand nombre de points importants pour le dogme est manifeste, à cause de la constance avec laquelle ces fautes sont faites, sans qu'il y ait d'autre explication que cette volonté. Que des traductions aussi idéologiques aient pu être approuvées par Rome a quelque chose de scandaleux, au sens fort du terme. Et si un historien prouvait que ceux qui ont préparé leur approbation sont les mêmes que ceux qui ont rédigé le nouveau missel, on aurait une bonne probabilité de connaître leurs intentions véritables. Mais encore une fois, l’assistance divine promise par Jésus à l’Eglise met celle-ci à l’abri des intentions perverses de ses membres. Que nos évêques, sept ans après « Liturgiam Authenticam » où Jean-Paul II faisait demander une révision de ces traductions selon des normes extrêmement précises, n’aient pas même commencé à préparer l’opinion catholique à cette révision, et que ces évêques aient été nommés par ce même Jean-Paul II, tout cela montre à quel point nous en sommes : les conséquences de la crise ne sont pas derrière nous, mais devant. Raison de plus pour trouver l’attitude juste dans nos doléances.

Les mêmes remarques, mutatis mutandis, valent pour l’appréciation du Concile Vatican II. Mais comme j’ai déjà été long – beaucoup plus que je ne le pensais – je remets cela à plus tard, si des liseurs le souhaitent.

Excellente fête de Pâques à tous !

Votre dévoué Paterculus.


La discussion

 L’Eglise accusée : la portée de nos débats su [...], de Paterculus [2008-03-23 01:13:31]
      Ne pas juger les intentions..., de Gonzague [2008-03-23 12:09:16]
          Merci et bon courage !, de Paterculus [2008-03-23 14:31:50]
              L'intention comme condition de validité des sacre [...], de Gonzague [2008-03-23 18:01:13]
                  En effet,..., de Paterculus [2008-03-23 18:32:39]
                  cher Gonzague au si joli prénom..., de Fanchon [2008-03-23 19:19:25]
                      Beljanski, de Gonzague [2008-03-23 20:43:40]
                          Munissez vous en complément du, de Halleluia [2008-03-23 21:53:04]
                  Des fruits de l'arbre, de Gentiloup [2008-03-23 20:34:08]
                      Certes, l'arbre se juge à ses fruits., de Paterculus [2008-03-23 22:03:37]
                      Sur KTO hier l'évêque d'Aman a dit :, de Halleluia [2008-03-24 00:36:31]
                          "Ma paix n'est pas de ce monde"., de Gentiloup [2008-03-24 11:21:41]
                  Cher Gonzague, de Nathalie-Marie [2008-03-23 22:07:27]
          UDP cher Gonzague, de Tardivel [2008-03-23 19:40:31]
              une prière pour Gonzague..., de Fanchon [2008-03-25 18:48:23]
      Précisions sur votre argument tiré de l'orate fr [...], de Abbé Zins [2008-03-23 20:47:46]
          Ainsi le VOM favorise l'interprétation protestant [...], de Paterculus [2008-03-23 21:52:18]
          Merci monsieur l'abbé, de Vassilissa [2008-03-23 22:41:53]
              Rouvrir des querelles ?, de Paterculus [2008-03-24 11:15:24]
                  Je n'ai que faire , de Vassilissa [2008-03-24 20:22:18]
                      Et si vous arrêtiez, de Mortimer [2008-03-24 20:34:07]
                          Désolée, de Vassilissa [2008-03-24 21:24:28]
                              Certes! madame......, de Mortimer [2008-03-24 21:31:49]
                      Vraiment ?, de Paterculus [2008-03-24 21:48:52]
          Ah ?, de Athanasios D. [2008-03-23 22:48:08]
              Quelle genre de réconciliation, de Adso [2008-03-24 14:19:22]
              Encore et toujours..., de Une Ame [2008-03-24 22:49:39]
                  Un peu excessif,..., de Athanasios D. [2008-03-25 10:27:42]
                      ..., de Une Ame [2008-03-25 22:16:20]
                          Quelques avis convergents de divers bords !, de Abbé Zins [2008-03-25 23:29:16]
                              Réponse mal placée ?, de Une Ame [2008-03-26 15:33:27]
                              Réponse mal placée ?, de Une Ame [2008-03-26 15:37:33]
                                  Remise en place, de Abbé Zins [2008-03-26 19:33:39]
                              Veritas liberabit te !, de Paterculus [2008-03-26 21:12:41]
                                  Puisqu'on parle d'aveuglement, de John DALY [2008-03-26 21:53:17]
                                      Il y a eu malhonnêteté..., de Paterculus [2008-03-26 22:33:23]
                                          Restons simples, de John DALY [2008-03-26 22:48:27]
                                              Souvenons-nous du début de ce fil., de Paterculus [2008-03-27 20:57:33]
                              Cher M L'abbé , de Le Gigot [2008-03-26 21:18:58]
                          !?!, de Athanasios D. [2008-03-26 10:27:24]
                              Vous avez raison , de Une Ame [2008-03-26 14:54:25]
                                  Pas de problème., de Athanasios D. [2008-03-26 20:45:21]
      L'intention dans les réformes, de jl d'André [2008-03-24 17:44:48]
          Ambiguités..., de Paterculus [2008-03-24 21:44:10]
              Merci à Paterculus., de Le Gigot [2008-03-24 22:01:41]
              Non je n'ai pas de preuve, mais je me souviens, de jl d'André [2008-03-25 13:57:48]
                  De mon côté,, de Paterculus [2008-03-25 14:57:15]
      se garder des procès d’intention, de jl d'André [2008-03-25 22:05:49]
          Certes, mais de grâce..., de Paterculus [2008-03-25 23:18:52]