Les archives du Forum Catholique
Forum | Documents | Liens | Q.F.P. | Oremus

Les archives du Forum Catholique

JUILLET 2003 A MARS 2011

Retour à la liste des messages | Rechercher

Afficher le fil complet

Le Message Imprimer
Auteur : Le pèlerin du Sacré-Coeur
Sujet : Je suis né dans une famille marxiste stalinienne pure et dure
Date : 2006-04-08 13:31:22

un milieu de gauche révolutionnaire anticlérical.

J’étais aux Jeunesses Communistes des Bouches du- Rhône. Une jeunesse mouvementée qui m’a valu des ennuis avec la justice, laquelle a flairé qu’entrer dans la Marine Militaire me ferait du bien, ce qui est arrivé et cela m’a structuré.

J’y ai suivi une formation d’infirmier, sur les bateaux, tout en parcourant la planète au gré des conflits armés de l’époque.. Puis, j’ai quitté la Marine et je me suis formé en psychiatrie, tout en vivant à Lyon.


Et finalement, qu’est-ce qui a motivé ce changement radical ?

La Marine, c’était, les voyages, les femmes... et après, ça a continué à Lyon : la grosse moto, la toute-puissance, l’argent, l’aventure, les voyages. Puis, après une année de voyages, en 1998, de retour à Lyon, la solitude, la déprime et là, le vaniteux, l’orgueilleux que j’étais, s’est retrouvé désespéré, lâché de tous côtés. Il ne me restait plus que mes chiens ! Déceptions sentimentales, abandon, échecs de tous côtés... Et là, j’ai prié, en dernier recours. J’ai appelé au secours ! J’ai dit « Dieu, aide-moi ! » Et ça a été un appel réciproque. J’ai eu la conviction profonde qu’on m’a écouté, répondu, qu’on m’a pardonné et qu’on m’a tout donné. Tout ce que j’ai maintenant, ça ne m’appartient pas, on me l’a donné.

Et après, ça a été le basculement. J’ai été attiré par les écrits de Marthe Robin, par la messe le dimanche à la télé. Certes, j’étais dépressif à l’époque, mais je pleurais pendant les homélies.

Et je me suis dit : « C’est ça, c’est ça que je veux vivre, c’est de cette sagesse-là, c’est de Celui qui a dit ça, dont je veux être le disciple. » J’ai ressenti l’amour, que quelqu’un m’aimait. Ce que j’ai ressenti, et ce que je ressens, c’est le mystère de la Foi, l’appel de Dieu.


Et qu’est-ce que cela a changé ?

Tout ! j’ai commencé à devenir un peu plus humble, plus sage, un peu moins macho. J’ai vraiment accueilli ma femme différemment, je lui fais maintenant con- fiance, je l’accueille et l’écoute vraiment avec du respect.

J’ai d’autres valeurs ; toutes les anciennes valeurs se sont écroulées. Mon regard sur la vie et les choses est complètement changé. Et puis, même par rapport au couple, à la famille, aux enfants, sur les soins aux personnes, à la gestion de la cité, mes amis me disaient : « Tu n’es plus le même qu’avant. »
Une chose que je voudrais dire, c’est que la rencontre avec mon épouse, c’est un miracle. C’est quelque chose qui n’est pas dû au hasard, mais une réponse à mes prières.

À 50 ans, rencontrer une femme de 20 ans plus jeune que moi, qui m’aime, me donne des enfants, c’est merveilleux, c’est merci, merci ; je ne demande plus rien à Dieu, je dis merci tous les jours.


Et l’Église ?

Je n’avais pas un bon a priori sur l’Église Catholique, une certaine classe sociale, etc... Et puis un jour la Mission, un voisin, Jean-Marie Pousse est passé, j’ai parlé de ma foi, je n’ai pas accepté de venir rencontrer des prêtres. J’ai eu peur de me faire enrôler.

J’avais besoin de continuer ma réflexion. La Mission m’aura permis de rencontrer un catholique. Cela faisait 17 ans que j’habite là et je ne savais pas ce que c’était qu’un catholique.

Puis, plus tard, je n’en pouvais plus, je voulais voir. J’ai commencé à aller aux messes, dans le fond de l’église, à Hauterives et à Châteauneuf.

Et un jour, à la sortie d’une messe, il y avait quelqu’un qui distribuait des tracts. Je me suis adressé à elle : « Voilà, je ne suis pas baptisé, je voudrais rencontrer des catholiques qui m’expliquent la religion ! » Le curé, je n’osais pas aller lui parler.

Et là, rapidement, elle m’a écouté, c’était Madame Bour, et elle m’a proposé qu’un prêtre prenne contact avec moi. J’ai accepté, et après quelques rencontres avec le Père Fourel, avec qui j’ai bien accroché, cela m’a conduit à l’entrée en catéchuménat très respectueuse, fraternelle, qui m’a édifié. Tout au long du cheminement en catéchuménat, je me suis senti libre, je pouvais poser toutes les questions, je n’ai jamais ressenti la volonté de me formater. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont accompagné, qui ont prié pour moi et j’ai envie de leur dire que Dieu appelle à tout âge. J’invite les catholiques à mon baptême, qui sera célébré le samedi 15 avril à la veillée pascale à Hauterives.


Merci, Daniel, pour ce témoignage.

Propos recueillis par Bernard Stichelbaut
Eglise Infos Galaure N° 43, avril 2006






Nous avons rencontré à Tersanne, Daniel Boulerand et son épouse Valérie. Ils ont deux filles, Macha, 3 ans et Anouchka, 1 an et demi.

Daniel est catéchumène (adulte demandant le baptême dans l’Église Catholique) depuis septembre 2004. Il a fait son entrée en Église en juillet 2005, en même temps qu’étaient baptisées leurs deux filles.

Je ne savais pas ce qu'était un catholique




La discussion

 Je suis né dans une famille marxiste stalinienne  [...], de Le pèlerin du Sacré-Coeur [2006-04-08 13:31:22]
      Colère ?, de Thomas [2006-04-08 14:11:51]
          Quelle colère ?, de Le pèlerin du Sacré-Coeur [2006-04-08 16:57:36]
              Si vous le dites, de Thomas [2006-04-08 17:04:23]
                  Je ne suis pas du tout en colère, de Le pèlerin du Sacré-Coeur [2006-04-08 19:46:06]
              petit ajout, de Thomas [2006-04-08 17:11:37]
                  Je suis de moins en moins en colère, de Le pèlerin du Sacré-Coeur [2006-04-08 19:54:51]
              Bon allez, ouste., de Le Webmestre [2006-04-08 22:16:50]